Qui suis-je
Merle 2006 Merle 2009
Notre  merle 2008      

Cliquez sur   ►  pour écouter le merle
Le nid

Vers le 20 mars, la gardienne nous a montré un nid de merle - il était probablement jeune et sans expérience s'il l'avait installé juste à coté du passage piétons menant vers notre immeuble. Pas étonnant donc que les œufs étaient abandonnés...

Vous pouvez zoomer certaines photos en passant le curseur de la souris au-dessus (attendez le chargement complet de la page).
   

Le retour de notre merle

Début mai - une surprise, nous n'en croyons pas nos yeux: sur l'arbre devant la fenêtre de notre cuisine, sur sa branche habituelle - NOTRE MERLE! Il nous regarde et chante joyeusement (NB. le début de l'enregistrement que vous entendez actuellement, c'est sa petite mélodie préférée - cet enregistrement est disponible en haut de page).

Et ceci n'est plus un photomontage, mais j'ai entouré le merle en rouge, car il se perdait un peu dans la verdure.

Mais est-ce vraiment le notre??? Il chante pareillement, il se comporte pareillement, mais peut-être c'est une coïncidence? Et seulement en travaillant ses photos d'il y a deux ans, j'ai remarqué deux petites taches blanches au-dessus de son œil droit. Je me précipite pour agrandir les photos de cette année - IL Y A BIEN DES TACHES!!! Pas toujours vraiment identiques, car ce sont quand même des plumes (et également les photos récentes sont plus nettes), mais je n'ai plus de doute - c'est LUI, notre merle!

Qu'est qu'il a fait l'année dernière? Il n'a pas voulu nous le dire, bien qu'il soit bavard comme toujours! (passez le curseur au-dessus des photos pour mieux comparer)

   

L'entourage

On a construit notre immeuble dans les années 1970, sur le terrain d'un petit jardin. Et quelqu'un a eu l'excellente idée de NE PAS raser les arbres de façon technocratique, mais on a situé le bâtiment entre eux. On n'y trouve donc des pruniers, et des bouleaux, et des peupliers et beaucoup d'autres. Même, pendant de longues années, un cerisier du Japon a littéralement frappé dans notre fenêtre.

Voici la vue de notre fenêtre

En plus, notre voisin du rez-de-chaussée a planté de beaux arbustes dont nous profitons visuellement et olfactivement!

Il y a même un petit point d'eau très apprécié par tous les oiseaux - pas étonnant que les oiseaux se sentent bien ici!
Quel honneur!

En 2006, il se mettait prudemment sur un arbre éloigné de 8 mètres de l'immeuble. Maintenant, comme je l'ai déjà mentionné, il est revenu au même endroit, sur sa branche préférée. Mais peu de temps après, il a pris ses quartiers sur un bouleau situé deux fois plus près! Nous nous sentions vraiment très honorés!

Et là-bas, attendant une fois le retour du merle, j'ai "chassé" une jolie photo d'une mésange.  
Pas de pièges - un peu de respect, s'il vous plaît!

Depuis le retour de notre merle, nous avons pris l'habitude de regarder par la fenêtre beaucoup plus souvent que normalement. Et environ deux fois sur trois, il est là - ou sur un arbre, ou quelque part dans l'herbe. Après l'avoir aperçu, je cherchais à toute vitesse mon appareil photo, pendant qu'Ertopi chantait ou sifflait pour attirer l'attention du merle - ainsi, il ne s'échappait pas. Cette occupation est quand même devenue un peu stressante. Alors j'ai inventé un autre système - je n'approchais la fenêtre qu'avec mon appareil photo dans la main...

Mais il y a quand même des limites - notre merle a ses humeurs et ses principes.

Normalement les merles aiment s'installer dans les endroits bien exposés d'où leur chant porte loin - le sommet des arbres ou les coins des toits par exemple. Mais pas le nôtre - il se posait très rarement sur le sommet de l'arbre devant notre fenêtre. Une fois, l'ayant aperçu là-bas, je me suis approché de la fenêtre déjà collé à mon appareil pour ne pas rater cette occasion. Rien du tout!! Il m'avait vu tout de suite, mais il ne m'avait pas reconnu. Effrayé par l'apparition de ce "quelque chose de bizarre", il s'est échappé immédiatement. Depuis, j'ai changé ma tactique: d'abord, je me montrais tranquillement, je lui parlais gentiment quelques mots. Et quand j'étais sûr qu'il m'avait reconnu, je prenais mes photos (disposant parfois même d'une dizaine de minutes de séance) et lui, il chantait ou faisait sa toilette négligeant complètement le bruit assez important de mon réflexe! Mais je ne l'ai plus jamais vu sur le sommet de l'arbre...

Mais, de temps à l'autre, il ne voulait pas se montrer - on l'entendait juste derrière la fenêtre, il chantait si fortement que parfois il brouillait la télé et de façon si amusante qu'on ne pouvait s'empêcher de sourire, mais il restait invisible. Par contre, quand il a voulu bavarder un peu, il se posait sur une branche et nous appelait avec son chant en regardant en direction de nos fenêtres.

Il m'a regardait comme ça d'en bas (passez le curseur au-dessus de la photo):
 

Voici une petite série de photos prises cette année - j'ai eu vraiment du mal à faire mon choix, car probablement notre merle est le merle le plus photographié du monde...!    Votre commentaire...


Cliquez sur la grande photo pour afficher la suivante  ou ici pour lancer un diaporama..   Stop
F I N
...au moins pour cette année. Et après - qui peut le savoir
La fin ? Non, pas du tout   SUITE
 Statistique  Page précédente  Haut de page  Page suivante